Une erreur est survenue dans ce gadget

lundi 28 novembre 2016

Fidel, on t'aime


http://www.journaldequebec.com/2016/11/27/fidel-castro-trudeau-sur-la-defensive

Gilles Perreault
Extrait de texte de Gilles Proulx :
À l’instar d’un De Gaulle, Castro ne s’est pas enrichi personnellement (quoi qu’en disent ses ennemis). C’est un nationaliste sincère. C’est pour résister à la mafia de son pays acoquinée au pouvoir yankee qu’il a épousé le communisme. Pas le choix. S’ouvrir, c’était se faire envahir et dominer.
Au lieu d’un régime totalitaire, Castro a opté pour la dictature éclairée avec un excellent système de santé, des médecins à foison et l’éducation gratuite de la pouponnière à l’université. Voilà un homme que le pouvoir absolu n’a pas corrompu absolument... et c’est tout à son honneur.
J’aimeRépondre420 h
François Ricard
Voici un pays du tiers monde où l’espérance de vie s’élève à 75 ans, où tous les enfants sont scolarisés et soignés gratuitement. Un petit pays par la taille capable de produire des universitaires de talent, des médecins et des chercheurs parmi les meilleurs au monde, des sportifs raflant les médailles d’or, des artistes, des créateurs. Où, dans cette région du monde, peut-on présenter un tel bilan ? À Haiti? Au Nicaragua? À Panama? Au Guatémala? Où?
Et tout cela a été accompli malgré un embargo américain qui dure toujours.
Bravo Fidel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire