Une erreur est survenue dans ce gadget

samedi 16 novembre 2013

Notes de séminaire

(Notes par NLH) - Séminaire organisé par Paris III et Paris IV, vendredi 15 novembre 2013

1- Henri Scepi
Essayisme de Nerval dans "Les Nuits d’octobre".

La voie de l'âme et le chemin de l'esprit - l'essai et le roman
Le moi propose des chimères  - adoration - la source et la finalité
le réel qui se lie profondément et intimement à l'imaginaire - conscience de l'écart


2- Violaine Boneu
Nerval, l'idylle ou l'écriture obstinée

Nerval, poète, prosateur - l'idée d'obstination - pour perpétuer la tradition pastorale,  idylle
Conscience de la crise - la révolution industrielle - le réalisme
Idylle moderne, petit berger et petite bergère, aveugle du changement de temps - obstination lucide et volontaire - 3 exemples - originalité de Nerval

1er exemple : 1850s - triste réalité historique - râler, expirer dans les cachots - venger le refuge de l'idylle - les âmes tourmentées - tumulte du monde - l'Art, plante bienfaisante sur l'âme blessée de l'humanité
2e exemple : V. Hugo, exilé 1865 - mettre Pégase aux airs - la joie de l'idylle plutôt que la mélancolie - s'obstiner dans le bonheur champêtre - la foi dans la beauté et la divinité du monde - l'Idylle est dégradée par les auteurs médiocres, mais elle est toujours là.
3e exemple : G. Sand - Idylle et sa décadence irréversible, doublement impossible, totalement discréditée - la nature physique et morale - bergères en ruban rose à l'opéra, désespoir de la poésie - naïveté de l'idylle antique - artificiel,  les artifices du 18e siècle - livre de décadence - la décadence historique de son temps.
Nerval semble s'inscrire dans la veine des romans champêtres de G. Sand - espère de retrouver dans son enfance l'innocence intacte - Sylvie perd la naïveté quand elle phrasait, chantait les vers de l'opéra - Tous les registres de l'idylle antique, Rousseau (LNH), Goethe - Idylle rustique - références savantes - conscience d'une décadence de l'idylle - sur le mode de l'ironie - question de subjectivité - Idylle enfantine - paradis perdu et théâtralisé - la réalité assurante - plante de salut - Idylle enfantine = chimères, songes, illusions - expérience d'ordre spirituel et critique - obstination de l'ordre moral - analyse critique de la nostalgie - crises s'opèrent en deux niveaux - 1° psychologique, chimères, fantasme, illusions et désillusions -  2° vigilance morale - nouvelle forme de consolation - fuite vers l'idéal - désir absolu - source de mélancolie - les enthousiasmes bizarres de la jeunesse - regarder à distance d'un oeil amusé - jouer à l'idylle tragique de Werther - Deuil de l'idylle impossible - s'obstiner, rester toujours dans le lucide - force d'âme qui est l'humour - obstination nervalienne
Conclure l'hypothèse : un monde sans dieu, spiritualité sans dieu - ordre de la foi - unité divin et nature - l'idéal chimérique - sa volonté farouche de donner la forme à l'informe - rêve absolu tout en le critiquant d'un oeil lucide - son identité fragile tenait étroitement à l'obstination
Commentaire ( de ?) Ironie destructrice - lucidité accrue - Ironie de Schlegel, qui n'est pas une ironie négative - dompter les chimères - le feu dans "les filles du feu", la mère morte de fièvre - la folie


3- Dagmar Wieser
Prémisses du délire : le "concernement" dans "Aurélia" 

La poétique du deuil
Prémisses de la folie - scénographie comparable de la folie - le besoin de marcher - l'errance jusqu'à l'épuisement physique ou au délire - charité/manie de grandeur - grandeur de la folie - Henry Grégoire - importance des jours et des heures - concerner le monde entier et tout le monde - notion du concernement (JJR, Jean Starobinski - dialogues) - la personne pas encore malade, a traversé (la crise) mais est revenue - trouble du concernement - désaccord avec le bon sens, ce concernement - le délire - un garde-fou - le rôle du lecteur - le rôle accordé à l'espace urbain - ce qui précède l'explosion du délire, imprévisibilité - le rêve est délimité et cadré
Le rôle du lecteur : un ami présent tout au long du récit (Georges, homme de lettres) - livre de souvenirs consacré à Nerval, absence de tout préjugé, discret - se mettre à découvert (Nerval) - délivrer les passions par l'écriture 
Espace d'écoute - la subjectivité nervalienne - récit en 2nd degré - l'ailleurs de l'Orient - trangresser la logique de l'antithèse - l'interrogation de Nerval rejoint celle de Novalis - la pensée éveillée - la psychose du poète, la critique guérit - extrême subjectivité de la parole - le lecteur peut jouer son rôle de garde-fou

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire