Une erreur est survenue dans ce gadget

vendredi 31 janvier 2014

Notes de séminaire (5)

Séminaire du 10/01/2014, animé par Patrich Neiertz à Paris IV, au sujet de son livre intitulé "Voltaire et l'économie politique", paru en 2012, chez Voltaire Foundation.

Notes par NLH (j'ai du mal à suivre son discours hautement érudit qui ne concerne pas vraiment mon domaine et ai raté toute une première partie d'une vingtaine de minutes et beaucoup de choses autres :D).
-------------------------------

Principes philosophiques : tolérance, progrès de l'esprit
Corpus fragmentaire (les écrits de Voltaire sur l'économie politique)
Le sens de quelques mots au 18e siècle :
 - "commerce" relationnel personnel, et puis le flux d'échange (de marchandises ?)
- "Industrie" = fabrique, manufacture
- "Art" = secteur artisanal
- "Economie" = ménagement des biens ... famille ou la gestion de famille
4 thèmes évoqués
25 livres nouveaux concentrant sur l'économie dans la bibliothèque de Voltaire - l'admiration que Voltaire porte sur Forbonnais - sa source principale de son addition, 1778, Louis XIV.
Dernier temps fort de l'apprentissage de Voltaire - Voltaire est très ambigu sur xx - d'accord sur la prééminence de l'agriculture comme source unique de l'économie du pays [de cette époque, je crois - PLS]
Tout l'échange sur l'économie avec Turgot - cartographie des idées économiques de Voltaire - l'Encyclopédie, une table des matières de la pensée économique de Voltaire - la séparation de cette fusion anti-naturelle qui est l'Encyclopédie et xx philosophique - 30 articles sur 400 qui sont de nature économique - innombrables fragments
- 1° articles terriens
- 2° article sur la finance publique : fiscalité, ...
- 3° articles moraux (?) : capitalisme
La pensée voltairienne paraît réconcilier les idées des autres, il les cite, il les fait savoir - elle est inductive (sa pensée) - ce mélange expérimental qui crée la pensée de (Voltaire) sur la richesse nationale, la circulation de la richesse, agriculture, commerce, finance, industrie - la répartition du capital entre l'agriculture et l'industrie - productivité économique - catalogue de ses convictions - la circulation monétaire - richesse en Angleterre - la dette bien gérée - accélérer
Une célébration du sens commun, avec du bon sens
1er thème : industrie - 1736 (1734) sur la raison - des textes, métaphysiques - jeunesse de Voltaire, très joyeux et épicurien, tous les souvenirs de jeunesse lui reviennent à la tête - paradis terrestre - poèmes, manuscrits, scandales, blasphématoire (vie de mondain) " le paradis terrestre est où je suis", la chute du mondain
Justifications pour dépenses somptuaires - le mondain est l'apologie morale du luxe - l'activation de la circulation monétaire - J.-F. Melon et Voltaire sont d'accord sur Colbert comme xx
Lettre apocryphe sous le nom de Melon (quand ce dernier est encore en vie) - l'estime qu'il apporte à la défense mondaine.
Melon n'est pas un philosophe, un moraliste - des commentateurs de littérature secondaire font le rapprochement de JJR (ce qui est faux) - ses idées sur le luxe reste concentré (jusqu'à la fin) - qui lui sert de référence, c'est Frédéric (de Prusse ?) - Voltaire est relativement vertueux par rapport aux autres
Voltaire lit sur l'évolution/le progrès des moeurs - définition du luxe (comme lié) au progrès
Louis XV : (époque?) déprimant - persécution fiscale, abuser de leur savoir et pouvoir - 2 ordres : nobles guerriers et prêtres - assiette fiscale diminue - système fiscal de haut en bas - défaut du système, que Voltaire dénonce en permanence - humour désespéré qui est sa spécialité ... (rapport à la Révolution) - annecdote en peu de mots crée une (effet ?) ravageuse - (il) dénonce le système fiscal - ironie voltairienne, il n'est pas connu pour l'humour - pour l'ironie, l'écart entre ce qu'il proclame et ce qui est réellement, pour l'humour (il n'existe ) pas cet écart.
Exaltation - 2 décennies que vivait Voltaire face à la nature - 9 paragraphes sur un total de 1400 - l'éconimie lie xx aux moeurs
Conversion voltairienne à l'agriculture - mais c'est avant tout un homme de lettres, qui écrit des contes - en façade, son rôle de laboureur - sincère quand il décrit la vie rurale - (servir de ) Mme Calas pour avoir accès à Mme Pompadour - correspondance amicale avec Dupont (de Nemours ?) - deuxième maître en économie pour Voltaire (qui ?)
La haine, l'indignation de Voltaire entre les physiocrates (?) - Voltaire à la fois philosophe, toujours extrêmement productif jusqu'à la fin de sa vie, mais aussi entrepreneur d'artisanat (exemple : une tannerie, et ... qui donnaient du travail à plus de mille ouvriers - Voltaire a amassé une fortune pendant toute sa vie - 150 mille livres (monnaie), après l'âge de 29 ans - la moralité est la loterie, spéculer - 230 mille livres, un homme très riche (Voltaire)
Echec de la manufacture de montres - 40 mille personnes, village de Ferney, construction des maisons - 2 erreurs : 1° approvisionnement, transport, 2° les montres de Ferney ne créent pas un engouement à la Cour - le seul grand intellectuel du 18e siècle qui a fait ça, Voltaire est fait pour vivre au 19e siècle - progrès d'esprit - cette vie d'intellectuel et entrepreneur.

Commentaires
Question : Cette pensée économique - introduction italienne de l'Encyclopédie
Réponse : originalité ? Il n'apporte rien sur la théorie - polygraphie (?) originale - met au service de cette science nouvelle, capacité d'écrire avec fausse légèreté; (écrit) bien construit - médiateur - contes en vers de finance, en quelques mots (il) fait comprendre - parler de l'économie avec gaieté, c'est original.
Q/R : médiation, capacité extraodinaire - transférer - Diderot et l'économie, c'est très réduit, c'est pas Diderot - source d'inspiration
Q : vulgarisation
R: Diderot, personnalité philosophique, pas un innovateur, c'est dans l'action
Q: grand communicant/pédagogue - Voltaire économiste - tous les étudiants ont lu Candide
Q: renouveau d'intérêt en Angleterre
R: Adam Smith
Q: il ne fait pas bouger les lignes à la fois morale, politique et épistémologique - introduire l'économie dans la littérature, 'est faire bouger les lignes - Incident Voltaire et Turgot, la brouille - (c'est le ) transfert d'un sens - les lettres s'intéressent à l'économie et non pas l'inverse - Amitié très profonde - Turgot a voulu faire des Belles-Lettres, anonyme, Voltaire a mis un an à répondre (Turgot a fait une traduction de Virgile) : "j'ai vu de l'enthousiasme, ce sera un jour traducteur"
C : pas original, dit-on, mais grand débat du 18e siècle, cette question si concrète - la rencontre du concret dans ce domaine - l'agriculture si tardive, au moment où Voltaire est en exil, suggère l'attitude du sage qui se retire pour ne pas apparaître comme un exilé - JJR exilé, banni toute sa vie - (Voltaire) adopte cette nouvelle posture, s'intéresse à l'économie
C: lire ce livre (de Patrick Neiertz) - cette liste de thèmes (très intéressante)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire