Une erreur est survenue dans ce gadget

lundi 16 décembre 2013

Notes de séminaires (3)


Jeudi 5 décembre 2013 : Jean-Christophe ABRAMOVICI
Modérateur : Gérard FERREYROLLES
L’écriture et des récritures de la fameuse Pensée de Pascal sur les deux infinis,  « Disproportion de l’homme »

(Notes par NLH)
Les cailloux, fourmis ... carricaturer des petits personnages comme Don Quichote - deux types de ressources : chrétienne et scientifique - la puissance créatrice de Dieu, spectacle de la nature - railler les risibles prétentions ... que Dieu a abaissées - textes assez probants
L'imagination - enchaîne des hypothèses ("il doit y avoir certainement un estomac..." [à propos du ciron, je crois - PLS]) - objet de réflexions - échafaud des hypothèses - Galilée lui-même utilise cette conception - microscope, première invention lourde de connaissances génétiques (spermatozoïde)
L'arrivée du microscope et bouleversement dans le monde scientifique - 1723 - les microscopes "curieux" --> les curieuses inventions, les nouvelles découvertes par le microscope de plus en plus perfectionné - hilarant (Puget) - des instruments d'optique
Passage sur le ciron - sciences, moins une procédure qu'un sujet de réflexion - s'en approcher par l'esprit - l'infiniment petit - 2e mouvement dans un au-delà de xxx
Un infiniment d'univers, chacun a son firmament - anatomisation à l'infini du ciron par un exercice spirituel et mental - le moraliste prend le relais
La découverte de l'infini de la grandeur et de la petitesse - contempler en silence - présomptions des savants qui prétendent connaître la nature - l'engouement des savants - misère des hommes sans Dieu dans la curiosité des sciences
La seule référence du microscope - discours triomphaliste, célébrer l'invention du microscope, l'oeil armé du microscope - un monde visible nouveau - le signe d'un apaisement de Dieu - redonner aux hommes leur perfection originelle - Dieu autoriserait cette invention du microscope - la querelle des anciens et des modernes - progrès du genre humain
Pour Pascal, l'homme est imbécile à connaître la nature - les promoteurs de la nouvelle science - les nouvels adjuvants de la curiosité - le devenir de sa parabole - réticences pascaliennes
Une forme d'hommage au génie humain - approfondissement spirituel - de la vue à l'imaginaire (Fénelon) - notre imagination est une espèce de microscope - le temps que les hommes mettent à mettre au monde des machines qui confirment notre intuition - le méditatif, l'observation des merveilles microscopiques - des sciences expérimentales - la microscopie en particulier est très exploitée - théologie des insectes - nous avons passé du doute à la certitude - méditation sur l'infiniment petit - le ciron se nourrit des parties de fromage
=/= des invitations au voyage - un instrument armé, adéquat - la place qu'occupe le merveilleux
La préface de la théorie des insectes - avancer des faits peu croyables - acheter la conviction du lecteur - autres formes de rhétorique chrétienne - le thème d'égalité - comparer les ouvrages les plus fins de notre art (avec la nature) - humilier l'orgueil des hommes - la sagacité de son auteur - l'infériorité de l'homme (par rapport à) l'auteur de la nature, Dieu non nommé
2nd analogie - l'expression "fini au dernier point" - la perfection absolue - la composition infinie de ce tout défini (le ciron) - déterminer de plus en plus précises les limites - pénétrer dans le somptuaire de la nature
Commentaires:
Renouveler la perspective - les précédents du ciron - deux catégories : naïf et triomphalisme scientifique - il nous reste infiniment de savoirs - nous sommes disproportionnés - géométrie - Fénelon - infini à perpétuité - c'est un autre ordre, dix-huitiémistes
Question :  est-ce qu'il y a des attestations - la Renaissance - pour Montaigne, il y a un ciron - infiniment grand avec cette notion d'humilité
Réponse : début 17e siècle - discours topique
Q : une nouveauté relativement absolue - nous sommes supérieurs aux anciens - la science humaine est une caravane qui s'avance
R : une portée morale - s'interdit d'évoquer le microscope
Q: Pascal n'enlève rien à la science, il assume - enjeu au-delà de l'observation, il est mathématique - 3e étape, conception - changement de titre du fragment (des Pensées ?) --> disproportion - prendre tout ce que la science peut donner - considérer les deux infinis - la géométrie nous pousse à un ordre supérieur - condamnation de cette recherche - la curiosité abandonnée - misère de l'homme sans Dieu
C: on ne peut pas comprendre l'infini mais le connaître - une présomption infinie - des connaissances infinies
C: Transmission des savoirs, souvent silencieuse - ce qu'il prêche est différent de ce que voit Pascal - vague - exploitation du même matériel scientifique - confiance et défiance à l'égard du savoir - dans cette postériorité de Pascal les chemins divers - poème "les chemins des racines"
C: notre imagination qui se perd dans cette pensée - l'infinité du monde disproportionnée par rapport à l'infinité de Dieu - la nature = un être divin, infini - le temps = une succession des moments infinis - l'éternité
R: la place de la foi
C: si on va jusqu'au bout de la raison pour lui (Pascal)
R: proposition du plan de l'arche de Noé, le nombre des animaux qui puissent y entrer
C : sans pour autant opposer science et foi
Q: prendre le discours biblique
Q: Bossuet essaie de rapprocher les temporalités : temps historique et temps biblique
Q: le microscope, des lentilles
R: géométrique -  la description est très précise - la lentille
Q : l'écart entre le microscope (?) et discours scientifique - la lentille n'était pas très bonne, il y a des aberrations
R: emboîtement de l'humanité dans une xxx ou plus ou moins - l'oeil est faible - faiblesse des sens humains
C: Question de curiosité au 18e - d'Alembert - curiosité inutile et gratuite et quand même positive - se console - vertige mathématique et foi métaphysique - indivisibilité, presqu'à l'infini - raccourcir l'atome - texte anti-atomiste
Adam était fini, s'ils n'ont pas péché, ils ne sont que deux - la structure du monde est verbale - le fin du vertige, se repose sur une assiette./.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire