Une erreur est survenue dans ce gadget

mardi 17 décembre 2013

Notes de séminaires (4)

LE « BAS-BLEUISME » AU XIXe SIÈCLE
sous la direction d'Andrea Del Lungo
Vendredi 29 novembre 2013, 16h-19h
En Sorbonne, amphithéâtre Guizot

16h00 Introduction

16h15 Damien ZANONE (Université de Louvain, Belgique)
L’« idéalisme » de George Sand, ou l’assignation à un « genre »

17h15 Claire BAREL-MOISAN (CNRS, ENS Lyon)
Romancières et vulgarisatrices : des bas-bleus dans les sciences

18h15 Andrea DEL LUNGO (Université Lille 3, Institut Universitaire de 
France)
Les massacres des femmes de lettres, de Barbey d’Aurevilly à Paul Flat

-------------- 
(Notes par NLH)

Introduction

Le bas-bleu = une femme d'auteur, une femme de lettres, qui veut faire de la littérature sans avoir de moyens, détournée des devoirs domestiques, romancière s'adressant aux femmes - Réaction contre ce phénomène - dépasser la littérature facile - l'histoire de la littérature
Recherche - Le fruit d'un travail collectif - la littérature en bas-bleu, dans le cadre du roman sentimental - La littérature en bas-bleu, tome 2 - 3e colloque - 3e tome paraîtra dans quelque temps chez Garnier - contemplarité en approche - G. Sand - 19e siècle
Le roman et la relation aux savoirs
D'où vient cette expression de bas-bleu ? - Lord Byron qui lui-même déprécie l'oeuvre des femmes de lettres - l'expression vient de l'anglais - club littéraire Blue-shocking (Mme Montagu)- qui portaient toujours des bas bleus, une certaine gravité --> femmes de lettres ridicules et pédantes - cette généralisation au féminin
La fortune du mot en France - Christine Planté - typisation du bas-bleu (le mot est masculin) - 40 dessins de Daumier, des caricatures (des bas-bleus) - la légende : "la mère est dans le feu de la composition, l'enfant est dans l'eau de la baignoire" - (des critiques) vont dans le même sens de condamnation : 1° ...; 2° l'abandon d'un rôle, celui d'épouse et de mère; enfin, l'abandon des activités traditionnelles assignées à la femme - quelques formes artistiques comme jouer du piano (sont permises) - le roman, propriété des hommes
La critique sur ces auteurs est inexistante - notre but est un but patrimonial, qui servit une histoire littéraire renouvelée - la question de femme écrivain est absolument à la mode - genre littéraire et genre sexuel - privilégier l'approche historique - en tant que phénomène littéraire oublié - le contexte dans lequel ce phénomène naissait

1re communication : Damien ZANONE (Université de Louvain, Belgique) - L’«idéalisme» de George Sand, ou l’assignation à un « genre »

Spécialiste de G. Sand - Sand, écrivain important voir majeure - cette gloire allant en dégradant - mettre en avant le sexe de l'auteur - l'étiquette "bas-bleu" - relations avec Balzac - héroïne au fond de sa province éloignée, écrit ses textes - qui recourt à G.S et non pas aux bas-bleus - la femme qui écrit et qui veut être reconnue


Comment sa qualité de femme a ... - la réception de son oeuvre a expliqué ses intentions et ses choix  - les périodes internes et choisies, ou bien externes, les périodes de création de l'auteur - 80 romans qu'elle a signés pendant 40 ans, en gros - la diversité des activités humaines - très dominant thème dans telle ou telle période - centré autour des personnages féminins - rapports sentimentaux, amoureux - rapports à sujets sociaux - état social d'industrie mais cela ne se limite pas aux années 30

D'un autre point de vue, externe - dans la suite de 1848, met en panne quelques créations - la volonté de formuler un idéal - (des idéaux ?) plus moraux que collectifs - plus de mal à formuler ses propositions
Thème esthétique dominant - volontiers adapté par les auteurs critiques, par G.S. elle-même - terme vonlontiers employé pour qualifier son oeuvre
Moment important vers 1850, moitié de la carrière de l'auteur - "l'homme de ma vie" terminé en 54 - errer à la recherche de son art politique - moment de crise et de politique - dire qui elle est, comme écrivain ("qui suis-je et que je viens annoncer de nouveau aux hommes " - elle est saisie de doute - l'exemple de l'image bien connue, le motif du tapis - James (?) romancier - on tourne autour de son oeuvre et essaie de qualifier - un grand lecteur et critique de G.S.

Une seule force de fabulation - GS multiplie sur son art ses remarques, aussi dans les lettres privées - la notion de l'idéal - 3 textes particuliers qui nous semblent intéressants - 1ère préface, une page de "l'homme de ma vie"... rapportent le même événement, comme décisif - conversations avec Balzac - amitié forte qui l'a liée à lui - une visite de Balzac une semaine - cette semaine, matériau mythologique - le discours de Sand à ce sujet - paraphraser - se faire des compliments comme des plus grands romanciers - génie, chacun différent - répartir du continent, lui montre le monde tel qu'il est, elle montre le monde tel qu'il devrait être, dans l'idéal - 2 fois elle raconte - dans un dialogue, dans "l'homme de ma vie" c'est lui (Balzac) qui dit : "idéaliser dans le joli et dans le xxx c'est un ouvrage de femme" - Balzac formulait son art poétique (de Sand) - formulation décisive - se donner comme intention (elle)
Compte-rendu de Mme Bovary - formule heuristique - à partir de ce moment réflexif, Sand cesse de prononcer au public sur ses principes - Fameuse lettre de correspondance avec Flaubert qu'elle noue - Monsieur réaliste et Madame idéaliste - chacun a sa place et chacun a sa position - elle confie à d'autres de ses amis : "jai beaucoup douté de moi-même", "l'art et la conscience sont-elles la même chose ?" - Position ultime de l'auteur : "(je ne suis) pas aussi franche avec Flaubert, qui ne m'aime pas littérairement.
Sand va en convaincre les autres - reprit en sa défaveur à elle - 2 voies pratiquées par le roman du 19e siècle - dans la 2e moitié de sa carrière - le roman de Sand est idéaliste - à l'abris du monde auquel elle n'ose pas affronter - Zola, sévère, au lendemain de sa mort, (prononce) un discours hostile - le fleuve du vrai et le fleuve du rêve - l'idéal comme contraire à la vérité - dichotomie - Anatole France "G. Sand et l'idéalisme dans l'art" - une confrontation (réalisme & idéalisme) - un gagnant et un perdant, ce combat se fait forcément en défaveur de l'idéalisme (romanesque) - son infériorité envers le réalisme - Différence de sexes métaphorique - Zola qui sépare ce principe (sexué) - une littérature qui marque immédiatement la marque du sex - la construction antagoniste (réalisme/idéalisme), 2 esthétiques possibles, la capacité de représenter plus ou moins grand le réel - la deuxième moitié de carrière de Sand exposée à une critique ambivalente - moins brillante - la 1re moitié fait allusion à xxx (dont une bas-bleu) : Sand n'est qu'une romancière, finalement qu'une bas-bleu - "Cette âne a laissé sortir ses oreilles de son costume (ses réflexions)", l'âne de la Fontaine.

Question : Préface de la "Comédie humaine" - Balzac lui a demandé (d'écrire) - Manifestement elle ne se trouve pas assez de compétence, elle ne fait pas - (autre intervenante, théoricienne) - elle a fait après la mort de Balzac
"Mémoire du jeune marié" - un grand dialogue d'écriture avec Balzac, discours de Sand sur Balzac, de B sur S - la romancière fictive de la "Comédie humaine"
Q: idéalisme appliqué à différents auteurs pas forcément femmes - étiquette à Sand - homme littéraire (pas homme de l'art), 2e moitié du 19e siècle mais pas avant - non, pas forcément les femmes (qui écrivent) des romans sentimentaux - théorique
Les années 50s, frappée par les jeunes auteurs qui réclament du réel - distinction farouche des 2 sexes qui n'ont rien à se dire
Le principe sexué - les lettres de Flaubert à Sand sont plutôt satiriques - Sand a écrit quelques articles critiques sur d'autres auteurs, d'autres femmes

2e communication - Claire BAREL-MOISAN (CNRS, ENS Lyon): Romancières et vulgarisatrices : des bas-bleus dans les sciences

Claire B-M, balzacienne, (étudie) les femmes d'auteur sous le 2nd Empire

Bas-bleu : 3 définitions : 1° femme d'auteur - 2° femme ambitieuse et littéraire - 3° femme d'ambition intellectuelle, qui s'instruisent - un domaine très éloigné de celui des sciences - écrire des poèmes amoureux; la littérature enfantine, la vulgarisation scientifique - (elles) restent invisibles - liberté d'inventer des littératures, à l'abri de la critique, loin des polémiques, dans un milieu apaisé - écritures de vulgarisation très loin des thèmes violents - à l'opposé, dans un champ, en avant, femmes intégrées de plus en plus - travail de normalisation - protégées du regard critique - (ce qui) libère l'auteur pour écrire dans ce domaine-là - 2e moitié du siècle - éditorial et générique - professionalisation - écriture quotidienne.
Contenus de ces écrits - masse énorme de productions - les titres (Mémoires d'un lapin blanc) - la mobilisation de toute une société autour de l'éducation - politique colonialiste
Vulgarisation enfantine - rapport construit avec le lecteur - 3 modèles pour la jeunesse - "Les histoires de chenilles et du papillon"

1° Poétique : la nature de l'écriture de vulgarisation - tension entre pôle fictionnel et pôle didactique - fiction littéraire - occupe tous les ?? intermédiaires - roman à thèse, idéologie - la recherche de l'univocité - le mécanisme est le même (que pour la science)
Principe moral, didactique et plaisir de la fiction (ex: "Mémoires d'un lapin blanc", "l'histoire du blé") - projet éducateur - les maximes - incorporer les savoirs - discours des naturalistes
La réception enthousiaste des écolières de ces écritures - le processus de transformation, de vulgarisation - fonctions moralisatrice et instructive -
Produire une adhésion du lecteur au projet didactique  - passé d'un savoir rébarbatif à une pratique personnelle d'observation - fillette futile conduite par le masculin à la science - recours à l'affectif - "Secret du grain de sable" - Question de genre sexué ou de genre littéraire - sentiment moral sur la géométrie - un intérêt de sentiment - ouvrages destinés aux femmes - sentiments et imagination - le public est souvent indissocié - livres destinés aux filles et aux garçons mais le savoir est identique - représentation affective du savoir
Le dialogue instructif est décliné vers 1860 mais a perduré - micro-fictions, petites nouvelles - informations scientifiques fondues dans la fiction - détails du savoir
3° sous-genre : le voyage instructif - la science du foyer - propose un voyage autour de la maison - vulgarisation pour les adultes
Caractères idéologiques de ces fictions - les débats du temps - valorisation de la colonisation algérienne - un plaidoyer pacifiste de la guerre - le peuple victime de leur gouvernement - roi de Prusse - fables politiques
1890 2nd Empire - pas de noms d'auteur féminin - Jules Verne
Une nouvelle image de la science - écritures féminines - diversité de l'implication
Question : pour les jeunes gens et les jeunes filles - illusionnistes

3e communication : Andrea DEL LUNGO (Université Lille 3, Institut Universitaire de France) - Les massacres des femmes de lettres, de Barbey d’Aurevilly à Paul Flat
Histoire de la critique
3 parties - 3° sacralisation - roman, domaine masculin - pourquoi cette exclusion des femmes du champ d'honneur - introduire un facteur de désordre moral, social - la cause est la révolution qui a bouleversé l'ordre social - rétablir un ordre social, un ordre différent - Barbey se réclame de Balzac 
Ambiguités : 1re ambiguité : Barbey introduit des nuances - les génies incontestables (des femmes d'auteurs), par exemple les soeurs inconnues (qui écrivent) - (et cela) dans un état désastreux (littérature à la fois masculine et féminine)
Nouvelle définition des identités sexuelles - l'ordre troublé - voici l'état de la société, de la littérature : hermaphrodite 
Une projection - jeu sur la limite/la frontière - valoriser deux figures de femmes d'auteur pour dévaloriser toutes les autres
L'élément fondamental de cette démonstration idéologique - Femme excellente en sensibilité - sentiment sur l'idée - sur Mme de Staël - Elles peuvent être des écrivains, poètes (femme) - angélité, pureté, imagination
Manque : force de construction, rigueur de ?? (la réflexion ?), et surtout, l'ordre
Figure du masculin - espaces littéraires protégés destinés aux hommes, par exemple la critique - jugement de valeur - l'infériorité de la femme - Les femmes angéliques qui se distinguent du bas-bleu, à l'opposé de l'imaginaire masculin - passer du genre sexuel au genre littéraire - Barbey interdit aux femmes le roman, il évite l'oeuvre des romancières des bas-bleus - Barbey aborde l'oeuvre des femmes sans vouloir aborder le roman - la sincérité et la naturalité des femmes d'auteur - (il) interdit aux femmes l'Histoire mais aussi le roman qui est le genre d'écriture masculin par excellence.
(La seule exception est Balzac)
Défense désespérée d'un territoire protégé, déjà appartenu au passé - attaquer les bas-bleus, elles existent - nouvelle forme de transformation littéraire - les femmes disparaissent à l'époque du naturalisme, après George Sand c'est le néant - dans Lagarde-Michard - Colette en 1908, plus d'un demi-siècle - le trou dans l'histoire littéraire comme si les femmes n'ont rien écrit 
2 critères : biologique et générique - 3e : épistémologique - 4e : social (critère de classe, aristocratique et bourgeoise), Schopenhauer à l'appui, anti-naturel, monstre - 5e : politique, l'ordre se fonde sur la reconnaissance de normalité - anarchie - l'image de la vertu dont elles donnent l'exemple - Femmes d'élite littéraires dans certaines époques - bouleversement de la mentalité./.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire